Réserve naturelle de Rognac

Présentation

Publicités

Aux portes de Liège, la réserve naturelle RNOB de Rognac est couverte d’un massif forestier de plus de 10 ha, où les hêtraies acidophiles, chênaies à charmes, boulaies, saulaies, aulnaies (zones de suintements) et frênaies sont laissées à leur évolution naturelle. Une flore typique est associée à chaque type forestier. Le site occupe un vallon encaissé au centre duquel coule le ruisseau de la Neuville, malheureusement pollué par les eaux usées des lotissements voisins. Sur son trajet, un étang de retenue est visité par le martin-pêcheur. Une flore aquatique peuple les mares (en voie d’atterrissement) de la plaine alluviale, de même que le bief d’un ancien moulin. Les sources et suintements de versant attirent plusieurs batraciens (dont la rare salamandre), insectes et mollusques aquatiques. Une flore fontinale s’y est développée, suivie, en bas de pente, par une flore de colluvions. De nombreux oiseaux et mammifères ont été observés dans la partie forestière de la réserve. Au sud-est de la réserve naturelle, une ancienne prairie de fauche, aujourd’hui gérée en friche, s’étend sur quelques dizaines d’ares. Deux petites mares colonisées par diverses plantes aquatiques, et visitées par certains batraciens, ont été aménagées au centre de la friche.(J-L. Gathoye)

Publicités